Séance insérer une image et copier / coller

Choisis un des 4 textes puis suis les indications données par la maîtresse … 

 

Documentaire 1 :
Le Tangram
Le tangram, qui signifie « sept planches de la ruse », ou jeu des sept pièces, est
une sorte de puzzle chinois. C’est une dissection du carré en sept pièces
élémentaires. Des dissections plus générales, de formes différentes, sont
également appelées tangrams.
L’origine du mot « tangram » semble être occidentale : il serait composé de
« tang », en référence à la dynastie Tang, et de « gram » provenant du grec,
rappelant le caractère dessiné des figures.
L’âge du jeu de tangram n’est pas connu, mais il semble remonter à la haute
antiquité. Les premiers ouvrages connus le décrivant remontent à la fin du 18ème
siècle. Ce jeu est donc dans le domaine public.
La légende dit qu’un empereur chinois du 16ème siècle du nom de « Tan », fit
tomber un carreau de faïence qui se brisa en 7 morceaux. Il n’arriva jamais à
rassembler les morceaux pour reconstituer le carreau mais l’homme s’aperçut
qu’avec les 7 pièces il était possible de créer de formes multiples, d’où l’origine
du jeu de tangram.
Source : Wikipédia

 

Documentaire 2 :
Clovis
Clovis Ier, en latin Chlodovechus, né vers 466 et mort à Paris le
27 novembre 511, est roi des Francs saliens, puis roi de tous les Francs de 481 à
511.
Issu de la dynastie des Mérovingiens, il est le fils de Childéric Ier, roi des Francs
saliens de Tournai, et de la reine Basine de Thuringe. Brillant chef militaire, il
accroît considérablement le territoire du petit royaume des Francs saliens dont il
hérite à la mort de son père pour unifier une grande partie des royaumes francs,
repousser Alamans et Burgondes et annexer les territoires des Wisigoths dans le
sud de la Gaule.
Le règne de Clovis est connu à travers la description qu’en fit l’évêque galloromain
Grégoire de Tours, et dont l’Histoire des Francs est riche
d’enseignements, bien que ce texte semble essentiellement à visée édifiante.
Clovis est considéré dans l’historiographie comme un des personnages
historiques les plus importants de l’histoire de France ; la tradition républicaine
reconnaît en lui le premier roi de ce qui devint la France, et la tradition royale
voit en lui le premier roi chrétien du royaume des Francs.
Source : Wikipédia

 

 

 

Documentaire 3 :
La Lune
La Lune est l’unique satellite naturel connu de la Terre. Suivant la désignation
systématique des satellites, la Lune est appelée Terre I (Earth I en anglais), bien
qu’en pratique cette forme soit très rarement utilisée. Elle est le cinquième plus
grand satellite du Système solaire, avec un diamètre de 3 474 km. La distance
moyenne séparant la Terre de la Lune est de 384 400 km.
À ce jour, la Lune est le seul astre non terrestre visité par l’Homme en
personne. Le premier homme a y avoir marché est l’astronaute Neil Armstrong le
21 juillet 1969. Après lui, onze autres hommes ont foulé le sol de la Lune, tous
membres du programme Apollo.
Le demi grand axe entre la Lune et la Terre est de 384 460 km. Le diamètre
moyen de la Lune est de 3 474 km. La force qu’exerce la Terre sur la Lune est
d’environ 1,95×10 newtons.
Elle a des influences sur les marées, les vents, l’activité sismique…
Source : Wikipédia

 

 

Documentaire 4 :
La balance de Roberval
La balance Roberval à deux fléaux est un instrument de pesage qui doit son
nom à son inventeur Gilles Personne de Roberval, mathématicien et physicien
français né en 1602, connu sous le nom de Roberval car il était originaire de
Roberval dans l’Oise.
La balance Roberval comprend un fléau horizontal à trois couteaux avec des bras
égaux dont les deux extrémités supportent les deux plateaux. Le déplacement des
plateaux est guidé par des tiges verticales liées à un contre-fléau souvent caché
dans le socle de la balance. L’ensemble fléau, contre-fléau et tiges verticales
constitue un parallélogramme articulé. Lorsque les deux bras du fléau sont
égaux, des masses égales placées sur les deux plateaux sont en équilibre.
Pour peser un objet il est placé sur un plateau. Ensuite on ajoute des masses
marquées à l’autre plateau jusqu’à ce que les deux plateaux soient en équilibre. La
masse de l’objet à peser est alors égale au total des masses marquées – et ceci
indépendamment de l’endroit où on les place sur les plateaux.
Source : Wikipédia

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Une réflexion au sujet de « Séance insérer une image et copier / coller »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *